Chine

Chine

Pékin, introduction à la Chine

Par rwan
Pékin, introduction à la Chine

Revivez le parcours de Cloetrwanenasie partis huit mois découvrir l'Asie, de Chine jusqu'en Iran.

Pékin, on y est ! Le début de cette aventure de huit mois qui va nous mener majoritairement en Asie du nord et en Asie centrale. Un périple attendu et anticipé depuis près d'un an. Les événements tragiques vécus à Paris lors de nore soirée de départ, à quelques centaines de mètres des lieux du drame, ont tristement participé à cette rupture nette, propre au commencement d'un voyage. Excitation retombée devant la gravité des faits, sentiment diffus et partagé avec Claude, de laisser derrière nous nos proches et notre ville.

La fatigue cumulée, mêlée au décalage horaire ont ponctué les deux premiers jours suivant notre arrivée. Notre hôtel étant situé dans une zone centrale de la ville, un quartier populaire typique où la vie locale bat son plein. Découvrir les ruelles transversales aux grandes avenues, notamment les vieux hutong (vieux faubourg pékinois), assimiler quelques mots de mandarin, et surtout nous délecter de la nourriture pékinoise tout au long de la journée dans les nombreuses gargottes populaires constitua notre initiation à la vie locale, avant même d'en découvrir ses monuments.

L'emblématique Tienanmen (la porte de la paix céleste), d'abord, plus grande place au monde, accessible seulement de jour après avoir franchit un des nombreux checkpoint, symbole de la révolution culturelle initiée par Mao, son énorme mausolée trônant au centre, visité quotidiennement par des milliers de touristes locaux (cette masse de gens nous otant toute envie de les imiter), montre bien l'importance du pouvoir communiste dans le pays le plus peuplé du monde. Au nord de Tienanmen, la Cité Interdite, résidence impériale de deux dynasties, donne place à d'innombrables cours, temples et jardins. Quelques heures de visite ont suffi à parcourir ce lieu mythique, qui s'acheva par la traversée du parc Beihai.

Les jours suivants, nous découvrons le Temple Céleste, qui se situe à proximité de notre hôtel. Plus que son sanctuaire, c'est le vaste parc qui l'entoure qui a retenu notre attention. Dès l'aube, les locaux s'y réunissent, jouent au badminton ou au volant, méditent, s'entrainent aux arts martiaux ou au tai-chi, dansent au son de la valse autant que sur celui de la pop locale, ambiance de partage qui participe au charme de l'Asie. Le temple des Lamas, reconnu comme étant le temple bouddhique le plus important de Chine dérrière le temple de Lhassa (la grande Chine), immense ensemble de pagodes avec diverses représentations de bouddhas, dont un de 17m de haut, nous donne un aperçu de cette culture envoutante dans laquelle nous risquons de baigner un certain temps.

Une des visites qui nous aura étonnement  le plus marqué sera le palais d'été de l'empereur, une dizaine de kilomètres au nord ouest du centre-ville, immense  domaine royale autour d'un grand lac, composé de jardins, temples, pavillons, canaux et autres galeries, zone d'une grande quiétude où l'on imagine sans peine que les monarques aient pu s'y réfugier pendant les grandes chaleurs estivales.

Le final, la grande muraille, plusieurs portions étant accessibles dans un rayon de 100km autour de la ville, pas évidentes d'accés quand on décide comme nous de s'y rendre par nos propres moyens, les tours organisés depuis la ville étant relativement onéreux. Notre premiere tentative se révélant infructueuse, nous avons pris un bus local jusqu'à Huairou, le terminus, à partir duquel nous avons été incapable de trouver un minibus pour la dernière partie du trajet, personne ne sachant nous renseigner. La seconde tentative fut la bonne, croisant deux Allemandes vivant à Shangai dans le bus, nous avons pu partager un van pour nous rendre sur la portion de Hangua, une partie du mur théoriquement interdite au public, que nous avons quand même pu franchir après une session éprouvante d'escalade, récompensée par une merveilleuse vue de la campagne alentour enneigée.

Aprés ces cinq jours denses, nous décidons de quitter Pékin, par train de nuit pour Datong, 200km à l'ouest, un bilan trés positif de ces premiers moments chinois, Pékin se révélant une ville agréable à vivre, étonnament calme et agréable tandis nous nous imaginions une mégalopole vivant à un rythme intense, explorant facilement, à pied ou en métro, ses nombreux quartiers typiques et populaires, une excellente initiation à ce pays-continent qui a manifestement tant de choses à nous offrir. (...)

Continuez la lecture du récit de Cloetrwanenasie via leurs nombreux articles postés, vidéos et photos. Bonne plongée dans le monde asiatique !

 

Commentez cet article

Carte du pays

Drapeau

Chine

Mises à jour des trippers









































Chine

J'ai également visité ce pays

Photos : Chine

ENTREZ dans la communauté Tripper Tips EN 3 ÉTAPES !